Rogue ou McGonagall ?

Hello ma Cacahuète !
Comment vas-tu après cette légère absence de ma part ?
Non, je ne t’avais pas abandonnée, j’étais partie à la recherche d’une formule magique.
La Cacahuète deviendrait-elle un peu sorcière ? On en n’est pas loin et pourtant…

Wingardium Leviosa !

Tu dois te demander ce qui me pousse soudainement à vouloir sombrer dans la magie noire ?
Je te rassure tout de suite, je ne vais pas partir dans le Bayou à la recherche d’une quelconque poupée Vaudou, comme je t’en parlais dans un précédent article, et encore que certains le mériteraient !!!
Non, je suis plutôt à la recherche d’une formule pour acquérir le don d’ubiquité.
Tu sais, ce fameux don qui te permettrais à la fois d’aller bosser, tout en étant à la plage, tout en remplissant le frigo et tout en dormant 2 ou 3h de plus tous les matins.

Sauf que cette fois-ci, je l’utiliserais plutôt pour m’occuper de mes pépites.
Alors oui, bien sûr, pour leur faire des câlins à toutes en même temps, oui !
Mais pour le coup, ce serait plutôt en mode rentrée scolaire :
« – Maman ! T’as pris rdv chez l’orthodontiste pour moi ?
– Maman ! Je reprends l’équitation et je vais avoir 2 cours par semaine !
– Maman ! T’as lavé ma tenue de sport ? Parce que c’est demain mon cours !
– Maman ! T’as noté la date de la réunion de rentrée ?
– Maman ! T’as signé tous les papiers ?
– Maman ! …. »

STOP ! PAUSE !!!

La Cacahuète n’a qu’un seul cerveau qui a beau être ultra performant, ne peut pas techniquement gérer une rentrée scolaire en mode survie ! NON !

On va donc reprendre les choses les unes après les autres : primo : qui est allé racheter du citron vert ? Personne ! Alors on va toutes sagement s’asseoir et attendre que quelqu’un se dévoue.
On reprendra tout ça au calme après.
Sophie Henrionnet est très claire avec ça dans son blog Sixinthecity : le mojito est la base de toute situation liée aux enfants ! Si si !

Mais sinon, pour en revenir à mes Pépites, toujours faire une To Do List ! Toujours !
Et ensuite essayer de se rappeler où on l’a mise…
La gestion de ma nouvelle vie en solo et de mes pépites à mi-temps n’apporte pas que du temps libre, au contraire ! C’est même gérer deux fois plus de choses et profiter en 2 fois plus concentré des moments avec elles, mais ces moments sont d’autant plus savoureux !

N’empêche, qu’il faut aussi gérer le reste en mode concentré !
Et là, j’avoue que l’été m’a quelque peu fait perdre la main…
Mais on va y arriver !
Et ce, malgré la colère aussi soudaine que liée au stress de Nanana qui d’un coup réalise qu’il lui faut une photo et des tas de signatures sur un tas de papiers.
J’abandonne donc ma chaise longue et mon plaid pour aller l’aider.

C’était bien sûr sans compter sur Miss Louloulou l’ado qui m’a soudainement prise pour Crésus et qui me réclame à cor et à cris le paiement du foyer associatif, de sa licence de sport et l’achat d’un nouveau téléphone.
Heu… alors là tu vois ma chérie, j’ai beau t’aimer très fort, je n’ai pas gagné au loto ! Mais c’était bien tenté d’essayer de la glisser au milieu de tout ça … Et sinon, du côté des cours, ça se passe comment ?
Ouf ! Une de moins à gérer, auto enfermée dans sa chambre ! L’adolescence n’a pas que du mauvais.

Il ne manquerait plus que Cal’ l’affreuse tigresse s’y mette aussi…
Mais non, pour le coup, elle, elle vit super bien son passage au collège !
Nouvelles copines, nouvelle cantine, nouvelle vie. Je crois qu’elle a trouvé son équilibre !

ALLELUJIAH !!! le miracle a eu lieu ! J’ai une presqu’ado calme.
Si ! s’il te plaît, laisse moi savourer ça quelques semaines durant !
On en reparle quand tu voudras, mais après que j’ai fini de savourer !
Merci !

Allez, calme, on respire 

Toujours est-il qu’en matière de self contrôle, la Cacahuète si chère à tes lectures, est le modèle même… à ne pas suivre !
Du coup, en version rentrée scolaire des Pépites, ça donne quelques étincelles et grincement de dents.
Mais dans l’ensemble, on s’en sort bien !

Bon OK, après être allées un dimanche soir à 21h faire le repérage de l’arrêt de bus pour le lendemain, parce que l’affreuse tigresse se l’imaginait à l’autre bout de la commune…
Et aussi, après avoir vérifié 15 fois que Nanana avait bien le bon nombre de feuilles jaunes, roses et vertes dans sa réserve.
Et puis, après avoir aussi essuyé les remarques si agréables de la vraie ado qui ne supporte pas les bouleversements liés à sa nouvelle vie.

Euh… et les bouleversements de la Cacahuète qui voit ses bébés prendre le bus tous les matins, casques vissés sur les oreilles, portable en poche, on en parle ? Non bien sûr !!
On ne parle pas non plus du désespoir de la mère qui ne peut plus accompagner ses tous petits bouts jusque devant le portail aux mégères…. Ah non ! ça, ça ne me manque pas !

À vrai dire, je suis même assez heureuse de ce changement d’univers des pépites !
Non pas que je n’ai pas aimé, le passage en primaire, j’y ai quand même rencontré ma Noisette et ma Pistache, mais soyons honnêtes, le clan des morues qui squattent devant le portail en t’empêchant d’accéder à l’entrée, tout en te dévisageant de la tête au pied parce que tu n’as pas revêtu le body léopard, tenue officielle de leur clan autonome, ne me manque pas du tout !

Pas plus que les vampes qui m’ont sans doute affublé d’un doux nom qui résonne comme un bas résille qui file sur le trottoir parce que j’ai osé parler et rire avec le beau gosse en Audi RS qu’elles n’approcheront jamais !
Ben oui, que veux-tu, la Cacahuète se sert de sa tête plutôt que de son cul….ot ? pour aborder les gens !
Mais je m’emballe !

Voilà que ressort ce côté sorcière déchaînée !
Je vais faire redescendre la pression avant de vouloir enfourcher mon balai, et ce ne serait pas pour une partie de Quidditch !!
Allez, on respire profondément et on lâche la pression !!

À quoi bon ?!

Excuse mon écart de langage sur le dernier paragraphe !
Je me suis toujours demandé ce qui pouvait pousser certaines femmes à se transformer en personnage suicidaire tout droit sorti du « Père Noël est une ordure » à chaque ouverture de portail.
Ce n’est pas dans les habitudes de la Cacahuètes de tailler gratuitement des costumes sur mesure, et encore que là, elles seraient au moins un peu chaudement habillées pour attendre leur progénitures dans le froid ! Mais je me demande réellement quel plaisir on peut trouver à inventer une vie la plus dépravée qui soit à chaque personne un peu trop bien habillée, un peu trop sérieuse ou un peu trop « pas de leur monde » qui passe devant elles ??!!

Se peut-il que la jalousie leur sert si fort le ventre qu’elles en oublient qu’elles sont elles aussi avant tout des personnes vivantes, qui ont le droit d’exister autrement qu’à travers ce voile haineux qu’elles revêtent chaque jour ?

Nous ne pouvons pas aimer tout le monde. Et heureusement !
Le monde est fait d’une multitude de couleurs et de saveurs qui permettent à chacun de s’y épanouir sans être la copie conforme des autres.
Mais pour autant, sommes-nous obligés d’être mesquins et méprisables ?
Bon OK, je l’ai un peu fait dans cet article, j’avoue.
La critique était facile et à porter de main… et de parechoc !

Mais dans ma conception des choses, je ne donne la priorité qu’à ce qui a réellement de la valeur à mes yeux. Même si j’émets une critique, par ailleurs, toujours intelligente et bien placée, je ne veux plus laisser le flot d’émotions négatives qui les accompagne me submerger et prendre le contrôle de mon esprit.
On a trop vite fait de tomber du côté obscur de la force.

Alors bien sûr, la bienveillance ne s’acquiert pas du jour au lendemain sans quelques efforts de notre part.
Mais n’est-il pas plus agréable de voir la vie du bon côté ? De laisser passer au loin toutes ces paroles aussi inutiles que destructrices auxquelles on a trop longtemps donné de l’importance ?

Notre vie se construit avec ceux qui nous ressemblent et qui l’embellissent autant qu’on embellit la leur.
J’en ai encore eu des exemples il y a peu : entre le câlin soudain de ma Noisette qui m’a emplit d’amour instantanément.
Ou le peps qui irradie de ‘Za, la nouvelle venue dans ma vie de Cacahuète, je peux te dire que des morceaux de soleil, j’en ai accroché un certain nombre de petits bouts ces derniers temps !
Et tu sais quoi ? Ils font du bien ces morceaux d’amitié !

Alors avant de laisser les ténèbres reprendre le contrôle de nos humeurs, je te propose de laisser entrer cette lumière nouvelle et le bonheur qui l’accompagne !
Non, je n’ai pas abusé de cette liqueur ambrée qui accompagne si bien la menthe et le citron vert !
Je suis juste en pleine prise de conscience que cette fameuse devise « sourit à la vie et la vie te sourit » va bien au-delà des petits bonheurs du quotidien.
Alors pourquoi ne pas l’expérimenter à fond ?

Lâche prise de tout ce qui te retient dans cette torpeur en demi-teinte. Laisse parler tes émotions et vis pleinement ce que cette vie te réserve !
Et ne sois pas surprise si les gens te sourient en retour ! Le bonheur est contagieux et notre monde en manque cruellement !

Je te sens dubitative quant à la santé mentale de ta Cacahuète, mais je te rassure, je vais bien.
Bon, avant de céder totalement à ma nouvelle philosophie de vie, je vais quand même me mettre en quête de cette fameuse cape d’invisibilité. Il y a les réunions parents-prof qui arrivent et j’avoue que voudrait y échapper cette année…
Comment ça « c’est pas possible » ? Y a toujours un rabat joie au 1er rang, c’est pas possible !

Fayot !

2 réponses sur “Rogue ou McGonagall ?”

  1. Tu as raison, profites de cette lumière bienveillante qui vient éclairer ton univers.
    Sors-en et ne re-sombre dans les abimes de ce qui est froid, humide, méchant et gratuit!!!
    Avec cet individualisme et cet incivisme dont notre monde regorge de trop!!
    ce monde de: « Moi d’abord et si je te marche sur la tête! c’est pas grave crève connard!!! »
    nous refabriquons notre monde (vie) avec des bricks et de brocs que nous scellons avec de nouvelles rencontres, des mains tendues avec qui l’on échangent de belles choses et de beaux moments!!
    Merci Miss Cacahuète de partager ton univers avec nous.
    Je retrouve des similitude à s’en méprendre avec mes louveteaux par moment!!!

    1. Merci Wolf-gang pour ton commentaire !

      Je me doute que la vie d’un papa et ses louveteaux a quand même bien des similitudes avec celle d’une Cacahuète et ses Pépites, mais c’est toujours agréable de voir que mes aventures se partagent facilement.

      Pour ce qui est de ce monde, c’est clair qu’on a plus facilement tendance à se laisser entraîner vers le fond alors que c’est vers le soleil et la lumière qu’il faut tendre !!!

      Quant aux mains tendues, aux présences nécessaires à nos côtés et aux belles choses partagées, je ne dirai jamais assez merci tellement ça change tout !
      Garde espoir toi aussi, le meilleur reste à venir 😘

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *