Mon beau Noël roi des forêts

Vive le beau sapin qui descendra du ciel en tintinnabulant….

Pardon ma cacahuète, je crois que la période actuelle m’a fait griller quelques neurones !

Mauvais réglage du four

Clairement, la période des fêtes est une de mes préférées de l’année.

Étant lyonnaise, la fête des lumières donne le coup d’envoi de cette période lumineuse dans ma maison : luminions, éclairage du sapin et mise en place de toutes les décos, la coquille de la Cacahuète se met alors à briller de 1 000 feux.
Cette année, Papa Ours et moi avons même réussi à emmener nos pépites voir les illuminations en vrai de vrai !
Une fierté de leur faire découvrir notre ville natale parée de ses plus beaux atouts.

Place Bellecour crédit Lilou Cascino

On était accompagné par un cocohuet pseudo photographe, parti sans matériel, et qui depuis n’ose plus faire de photos tellement il a peur de se mesurer à mon talent naturel et celui de Louloulou l’ado, digne héritière de ce don familial !
À moins que ce ne soit la beauté du spectacle qui l’ai laissé sans voix….

Toujours est-il que, chez moi, la magie de Noël est sensée opérer à partir du 8 décembre.
Mais cette année il y a eu comme un raté au démarrage.
Pas de magie, pas de « je suis trop pressée d’y être » ou autres étoiles dans les yeux.

Pire !
La Cacahuète est même passée par une phase d’opulence lacrymale, limite contagieuse.

Heureusement, lundi matin, j’ai eu la visite de ma super S, ma Sister arachide, celle qui lâche des phrase sur Halloween et les masques naturels.
Tu sais, comme dans l’article sur Karma.

On a passé une matinée ensemble à poser nos prises de têtes respectives sur la table pour finalement les laisser partir à la poubelle avec les sachets de thé usagés.
De quoi on a parlé ? Principalement d’un abricot sec qui a passé trop de temps dans le four prénatal et en est ressorti avec le cerveau et les cheveux un peu trop grillés…
Bref, tu l’auras compris, de son ex qui lui pourrit bien la vie !

Malgré tout, ce fut une de ses bulles d’amitié nécessaire, car pleine d’amour et de rires.

Mais revenons-en à nos boules et nos guirlandes.

Je dois avouer que cette année, la période de Noël à un côté mercantile qui a tendance à lobotomiser mon cerveau déjà bien surchargé.
Trop de pub, trop de téléfilms mièvres, diffusés trop tôt dans l’année…
Tu l’auras compris, une overdose de bons sentiments dégoulinants et d’incitations à acheter 15 dindes farcies aux marrons, 37 bûches aux noms paradisiaques mais aux parfums similaires et presque autant de cadeaux à glisser sous le sapin et ne coûtant QUE 199€99 !

Gloups !
La pilule de paillettes qui recouvre tout ce petit paradis artificiel a du coup bien du mal à passer !

Mais alors, comment moi, Cacahuète shootée à Noël, vais-je faire pour retrouver la magie des fêtes ?

Les guirlandes musicales à la rescousse !

Et bien tu sais quoi, c’est en passant la porte de la maisonnette de ma Noisette que les choses ont pris une tournure nouvelle !

Une de mes pépites ayant passé, non pas tout l’été à chanter, mais tout un après-midi à admirer sa copine danser, je suis allée la récupérer chez sa maman Noisette.

Toute la magie de Noël était enfermée là !
À peine le pas de la porte passé, une odeur de cannelle a empli mes narines.
Je dois avouer que je ne suis pas fan du tout de la cannelle, mais ça a provoqué quelque chose dans mon cerveau, comme si on venait de le commuter en mode « Pain d’épice ».
C’est d’ailleurs ce que ma Noisette sortait du four.
Un peu comme dans Hansel et Gretel, sauf que là, la sorcière c’était transformée en marraine la bonne fée, toute en douceur et sucreries !!

Le coup de grâce m’a été donné lorsqu’en levant le nez au plafond, j’ai vu descendre le long d’une tyrolienne, un bonhomme de neige parachutiste, accompagné de sa musique caractéristique des décos de Noël un peu kitch mais obligatoires !
Oui oui, la Cacahuète a elle aussi chez elle un Père-Noël qui chante en tapant du pied !

Ma Noisette avait réussi à faire tenir dans sa pièce de vie assez d’amour pour que toute personne qui y entre en ressorte en mode « bonheur et re-bonheur », comme dans Shrek, l’ogre en moins !

Et si le secret de cette magie ne tenait qu’en un mot : la lumière !

Non, je n’ai pas fait de surdosage de téléfilms de Noël ! Ni de chocolats !
Mais je suis sûre que si on revenait aux fondements même de cette fête lorsqu’elle était encore « païenne », on en ressortirait beaucoup plus sereins.

Parce qu’avant d’être une célébration religieuse, c’était le jour de la Dies Natalis Solis Invicti, c’est-à-dire la célébration du soleil invaincu.
Le jour où on fête le soleil pour qu’il ne disparaisse pas dans les ténèbres de l’hiver et revienne avec le printemps.

C’est cette lumière que chacun recherche dans cette période, en décorant les maisons et les sapins, en essayant de créer une ambiance particulière chargée de tout ce qui nous manque tout au long de l’année.
Une période durant laquelle on s’entoure de ceux qu’on aime, pour partager un peu de ce moment si particulier.

Cette lumière que l’on crée au milieu de l’hiver, permet de véhiculer cet espèce d’amour universel qui fait tant défaut à notre monde.
C’est ça, la magie de Noël, ou plutôt la magie de nos lumières intérieures qui se réunissent.

Alors à vous toutes et tous mes cacahuètes et cocohuets qui me lisez, profitez de cette apaisement pour vous recentrer et faire le plein d’amour !

Et promis, cet été, on échangera nos cheminées contre des barbecues pour se recréer des moments comme ça, mais en moins froid !
Miss Cacahuète n’aime pas l’hiver !

6 réponses sur “Mon beau Noël roi des forêts”

  1. Cacahuete a touché le coeur de noisette et limite les larmes ont coulé mais le lieu n était pas opportun. Tellement heureuse que la magie de Noël est refait surface un peu grâce à nous. À nous bientôt la magie de la nouvelle année. Merci encore pleins de belles choses à partager en 2018 et pleins d autres en 2019 et les années suivantes

    1. La magie de Noël, de l’amitié et des moments passés ensemble !!!
      Ce sera un vrai bonheur de se retrouver encore en 2019 ma Noisette !

  2. Moi je veux un NOEL sans cadeau qu’on achète ….que des cadeaux faits maison, Porte-photos exemple ou bonhommes en pain d’épices, ou une écharpe tricotée, si on sait tricotée, un dessin enfin rien d’acheté, ou alors des sucres d’orge parce que je ne sais pas les faire. UN SIMPLE NOEL DE COEUR et non une longue liste de cadeaux dans laquelle on ne sait pas choisir…. ALLEZ C’est quand ????
    ALLEZ bonnes fêtes de Noël …. A bientôt

    1. Ah ça !
      En tout c’est un bel esprit de Noël !
      On retrouverait de vraies valeurs de partage et de simplicité.
      Nous sommes dans un monde qui pousse à la consommation, une course contre la montre à la plus-value et au final, c’est nous qui y perdons.

      Je te souhaite de très belles fêtes de fin d’année Sophie !
      😘

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *