Les ados ou la vengeance des grands-parents

T’es-tu déjà demandé pourquoi, nous les parents, devions vivre aussi mal l’adolescence de nos enfants? Et si c’était la faute des grands-parents ?
Je m’explique !

Des amies d’enfance qui se retrouvent

J’ai longtemps eu une « BFF » (tu sais, les Best Friends Forever). De l’entrée au collège jusqu’à l’âge de 30 ans, Madame S a partagé ma vie, malgré la distance de plus en plus importante en nombre de kilomètres. Et un jour le lien s’est rompu, assez violemment. Mais comme la vie est quand même cool, on s’est retrouvées il y a 2 ans environ.

Nous sommes toutes les 2 quarantenaires, avec un boulot qui évolue, une vie de couple stable et 3 enfants.
La routine quoi ! Et assez similaire pour nous 2, ce qui nous donne de nouveaux points communs non négligeables pour reconstruire notre amitié.

Sauf que dans ce parfait tableau de vie caaaalme il y a un élément perturbateur : nos ados !!
Je pensais avoir un spécimen assez unique de jeune rebelle moqueuse et légèrement insolente, qui me fait péter un câble à peu prêt 1 million de fois par jour (ah bah voilà que Papa Ours me dit que pour le côté moqueuse je n’ai « qu’à m’en prendre à moi-même »… Je ne comprends pas pourquoi ! Moi moqueuse ??? Nooonnnn ! Bon Ok mais ce n’est pas le sujet !)

DONC ! Madame S et moi, décidons de nous retrouvez une journée pendant ces longues vacances estivales. Nous échangeons par messages, une conversation soutenue sur le choix du repas et des activités aquatiques. Lorsque de son côté se fut le silence radio…
Plus de nouvelles !

Au bout d’une heure, retour de la sonnerie m’indiquant un nouveau message. Et là, je suis affligée par ce que je lis : « désolée, énième prise de tête avec ma grande, elle nous pourrit les vacances ».

Quand les ados s’en mêlent

Je me suis alors demandé comment se faisait-il que des êtres que l’on a désirés, chéris et à qui on donnerait notre vie, puissent à ce point nous la pourrir ??

Oui oui je sais, ils doivent couper le cordon, apprendre à être indépendant, blablabla. OK ! ça je le sais, mais pourquoi une telle violence ?
Surtout que nous ne sommes pas 2 phénomènes isolées : mon amie la belle R a un spécimen mâle chez elle et ce n’est pas mieux ! Ce n’est donc pas spécifique aux filles. Mais alors d’où cela peut-il bien venir ?

Mais je n’ai pas le temps là tout de suite, d’approfondir la question, je dois préparer la journée avec Madame S.
Au programme repas léger d’été chaud, mojito (un autre point de rapprochement entre copines et oh combien salvateur pour des mamans d’ados !!) et baignade.

Je me demande quand même comment cela va se passer lorsque l’on va mettre nos 2 bombes à retardement ensemble ? Cela va-t-il faire des étincelles ou, au contraire, vont-elles comploter ensemble contre leurs mères imparfaites et si pénibles ? Promis je vous le raconterai dans un prochain article !

Ne crois pas que je reste sans rien faire face à la mienne. J’ai même tenté de la noyer lundi dans l’étang ! Mais je me suis vite retrouvé la tête sous l’eau et sous ses rires qui n’en finissaient pas de résonner tellement elle était fière d’elle.

Évidemment il y a eu punition et représailles, et j’ai largement abusé de mon pouvoir de maman en l’arrosant à bout portant sans droit de se venger, avant de sortir de l’eau, vexée, prétextant que je voulais bronzer !

La faute des grands-parents !

Et si toute cette histoire de crise d’adolescence n’était en fait qu’un complot des grands-parents pour se venger de nous, leurs enfants ?
Si si, suis mon résonnement jusqu’au bout !

C’est généralement lorsque nous sommes à table que la situation dégénère. Il n’y a pourtant rien d’explosif dans ma cuisine. A croire que c’est le rassemblement autour d’une même table, d’un groupe d’individus mal (a)famés (je ne vois pas d’autre explication) qui provoque ça.
Papa Ours a alors cette phrase magique « tu verras quand tu auras des gosses ! » Et parfois, il ajoute un « On rira bien nous, en te voyant galérer avec eux. Et en plus on leur apprendra des bêtises ! »

Sur le coup, je rigole aussi. Parce que oui, c’est vrai que savoir que elle aussi un jour vivra ça, ça a un côté vengeance jouissive !
Mais… mais… Et si c’était ça ? Et si la crise d’adolescence n’était en fait qu’une vengeance de grands-parents qui ont trop souffert avec leurs propres enfants ?

Et si c’était nos propres parents qui nous aient menacés d’une telle horreur 30 ans auparavant ???

Et là, autant te dire qu’aucune représailles n’est possible !
Surtout que durant les vacances, ils les gardent nos enfants ! Ils doivent comploter tous ensemble et affiner leur vengeance à distance !

J’ai même assister à une scène où mon père expliquait à mon ado, comment il se sauvait par la fenêtre pendant les cours de physique-chimie au collège…. QUOI ? Et pourquoi il ne me l’a jamais raconté à moi ??? Ah bah oui, il devait m’élever ! Autant dire que si elle le fait à son tour, c’est lui que le collège appellera ! Et il leur expliquera tout ça, hein ! Non mais oh !

Ah non, mais je te le dis moi, je vais la savourer ma vengeance de grand-mère dans 30 ans !!!

2 réponses sur “Les ados ou la vengeance des grands-parents”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *