Le plein d’amour svp !

Hello ma cacahuète, noisette, pistachette, noix de cajou, coconut et autre cocohuet !
Mes petits mélanges gourmands !

Dernièrement j’ai eu des retours sur mes écrits.
Ceux de Miss Cacahuète bien sûr, mais aussi sur mon travail pro.
Les 2 m’ont touché mais pas de la même façon !

Hypocrisie douce amer

Le 1er de ces retours fut celui d’une cliente.
Je savais que les freelances avaient parfois du mal à faire accepter leurs devis, les clients ne comprenant pas l’importance du travail fournit sur chaque projet, du temps passé, du soin apporté à chaque détail… ni le fait qu’il nous faille aussi manger pour vivre !

C’est assez régulièrement que nous entendons cette phrase magique : « Ah mais vous êtes chers ! » ou mieux encore : « Mon neveu m’a proposé de le faire gratuitement ».
Alors pourquoi faire appel à un professionnel dans ces cas-là ?

Et bien cette semaine j’ai eu droit à pire : « J’aimais bien votre travail, mais finalement, ce n’est pas terrible ce que vous faites ! Je pourrais le faire moi-même ».
Autant te dire que j’ai eu envie d’aller me pendre après ça !
J’ai instinctivement rétorqué un : « Difficile de faire mieux vu les conditions dans lesquelles j’ai travaillé ».
Non mais oh ! La cacahuète a du caractère !

Mais le pire fut d’avoir un appel quelques jours après et d’entendre : « Bon je n’y arrive pas et de toute façon je n’ai pas le temps de m’en occuper, je vais me contenter de ce que vous m’offrez ».

Alors là, j’ai vu rouge :

  • De 1 : je n’offre pas mon travail
  • De 2 : je suis DOUÉE dans ce que je fais
  • Et de 3 : je n’attends pas l’aumône de la part d’une prétentieuse imbue d’elle-même.

Je me serais bien vue lui répondre, tel Jean De La Fontaine : « Vous chantiez ? J’en suis fort aise. Et bien dansez maintenant ! ».
Et de l’envoyer valser !
Mais il parait, qu’on ne peut pas répondre cela à un client.

Pourtant, certains mériteraient d’être remis à leur place et ramenés sur Terre !
Qui sont-ils pour se croire supérieurs à tout le monde ?
Est-il si difficile de dire : « Je ne sais pas faire, je vous fait confiance. » ?
Et si besoin, d’ajouter un « votre prix est-il ferme ? pourquoi appliquer ce tarif ? » qui ouvrirait la discussion à bien d’autres choses.

Négocient-ils aussi le prix de leur baguette à la boulangerie ?

Surtout que ce sont ces mêmes personnes qui, étant à la tête d’un établissement, ne font once d’aucune humanité lorsque l’un de leur client ou, pire, un de leur employé, leur fait part d’une difficulté nécessitant une souplesse de leur part.
Ils ont alors, comme par hasard, les pires misères de la Terre, les pires problèmes, les pires « tout » qui, bien sûr, les empêche de vivre.
Et ils ne laissent pas de place dans la discussion à une autre voix que la leur !

Quelle belle hypocrisie !
L’humanité ne serait-elle faite que de faux semblants et de Calimero revendiquant la primeur du rôle de Victime Universelle ?

Heureusement, non !

Du baume au cœur

Le lendemain de cette désagréable aventure, j’ai croisé une amie qui fait partie des lectrices des aventures de Miss Cacahuète.
Tu sais, une de ces rencontres fortuites sur un parking de supermarché.
Un de ces moments qui sont des particules de bonheur en suspens dans l’air, prêtes à être saisies pour embellir ta journée !

Bahia (ce sera dorénavant son nom dans mes aventures !) me dit : « J’adore te lire ! Tu as une énergie incroyable, une positive attitude qui donne envie de se bouger. »
Et d’ajouter : « Tu es faite pour ça ! »

Mon petit cœur de cacahuète s’est senti d’un coup empli de fierté et de reconnaissance, pour ne pas dire d’amour !
C’est pour ce type de retours que je t’écris toutes les semaines !
J’aime savoir que mes petites histoires te touchent.

Certes, je partage mes humeurs et mes aventures humoristico-narcissiques, mais c’est pour que tu puisses en rire avec moi, que tu y trouves du courage, de l’inspiration ou le petit truc qui te manquait pour franchir un cap !

J’avoue, ce n’est pas la 1ère fois que j’ai droit à des retours ultra porteurs sur mes articles, et ce qui me fait chaud au cœur, ce sont les commentaires en bas de chacun d’entre eux ou sur ma page FB.
Mais à chaque fois je suis surprise qu’à mon petit niveau, tu puisses être autant amusée ou touchée par ce que tu trouves ici.

J’ai l’impression d’être une rockstar qu’on arrête dans la rue pour lui demander un autographe !!!
Toujours à l’affût des éventuels paparazzi qui guetteraient devant chez moi…

D’ailleurs l’autre soir, il y en a qui ont carrément frapper à ma porte pour me demander de faire un selfie avec eux !
Si ! Je te jure !


Ah non ! C’étaient des enfants qui demandaient des bonbons pour Halloween.

OK, on se calme la cacahuète ! T’es 100% anonyme et inconnue !

N’empêche, il y en a quand même une ou deux qui se sont jetées sur moi pour me faire un bisou !
Je les ai reconnue : une noisette déchaînée et sa frangine frigorifiée !!

À la manière de Nelson Mandela

Suite à  cette discussion avec Bahia, mon petit cœur de Cacahuète tout regonflé par ces encouragements, j’ai repensé à ce que la cliente m’avait dit, et j’en ai parlé avec Super M.
Tu sais, je te parlais d’elle dans mon 1er article, c’est mon amie qui a l’option « clairvoyance oculaire » intégrée !
Super M est aussi à son compte depuis quelques mois, et, elle aussi, a essuyé ce genre de remarques ni sympathiques ni porteuses.
Elle en a encore fait les frais cette semaine d’ailleurs.
Un peu comme si les planètes n’étaient pas tout à fait alignées pour nous 2 ces jours-ci.

À moins que ce ne soit là encore, une façon qu’à la vie de nous dire qu’il faut prendre le temps de travailler sur ce que nous avons mis en attente depuis trop longtemps, ou de se réaligner dans notre objectif de vie pro.
Peut-être que cette personne inintéressante ne doit pas devenir une cliente régulière, ou peut-être est-ce une bonne manière d’éprouver mes arguments de défense de mon travail.

Dans tous les cas, je choisis de le prendre de la façon la plus belle qu’il soit, selon l’adage de M. Nelson Mandela : « Je ne perds jamais. Sois je gagne sois j’apprends ».
Parce qu’il est important de voir du positif dans tout ce que nous vivons, parce que ce n’est pas une personne extérieure à nous-même qui définit ce que nous sommes et en quoi nous sommes douées.

On ne peut pas contenter tout le monde et ce n’est d’ailleurs pas le but de la vie !

Alors ma cacahuète, que tu sois en train de changer de boulot ou de te relancer dans des études.
Que la montagne à franchir qui se dresse devant toi te semble insurmontable, ou que tu doives recommencer à démarcher pour trouver enfin des clients qui colleront à ta thématique et à l’humanisme dont tu veux faire preuve, ne baisse pas les bras et ne laisse personne te dicter ta conduite !

Certaines personnes ne sont pas faites pour partager nos vies !

Et n’oublie de me laisser un commentaire pour que je sache ce que Miss Cacahuète apporte à ta vie de folie.

6 réponses sur “Le plein d’amour svp !”

  1. Salut Miss- cacahuète
    Oh là là, mais où vas tu chercher une telle inspiration pour faire des articles aussi passionnants?
    Quel bonheur de te lire à chaque fois, tu as une telle aisance d’écriture, mois qui arrive à peine à rédiger une lettre de motivation de 10 lignes … 🤣
    On se retrouve tellement dans ce que tu écris… à chaque lecture, je ne peux m’empêcher de sourire 😊
    Quand aux gens, eh bien, ils n’ont rien compris, car tu es très pro, tu es une très belle personne, surtout ne change pas. ..
    Bisous

    1. Merci pour ce message ! Je suis contente que tu t’y retrouves et que ça te fasse rire/sourire.

      J’adore tes 10 lignes de motivation !!! 😀 C’est le plus difficile de parler de soi ! Si t’as besoin, on en parle autour d’un café 😉

  2. Il faut surtout se dire que ton expérience est universelle!!!
    Dans tous les métiers (…le mien aussi), on connait des personnes qui ont ce ton condescendant et qui se prennent pour des chocolats Ferrero et il faut savoir les remettre en place pour ne pas se laisser persuader qu’on n’est qu’une cacahuète
    Grillée!!! Et qu’est-ce qu’on est bien après!
    Ce n’est pas ceux qui parlent plus fort qui ont plus de valeur.
    Heureusement que tu as/ que nous avons notre compagnie de chouchous et de cacahuètes pour nous rappeler le VRAI!
    Un écrit qui parle à tous et qui donne envie de laisser ces Ferrero périmés sur le côté et de se concentrer sur soi. Bravo. Ça fait toujours du bien de le lire!

    1. Oui c’est vrai ma pistachette ! Il y a dans tous les métiers des « je sais tout mieux que vous », il faut les laisser derrière soi. C’est plus compliqué quand on dépend d’eux pour travailler. Mais effectivement, ils sont périmés, laissons les parler.

      Soyons fières d’être des cacahuètes grillées ! 😀

  3. Plein de gratitude pour cette cliente mécontente/mi-contente qui t’a donné de la matière et de l’inspiration pour ce très bon article ! Et toc ! 😛

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *