Et les poches sous les yeux en cadeau bonus !

Hello ma Cacahuète !
Comment vas-tu mieux que moi ?
Qu’est-ce qu’il m’arrive ? Rien de bien méchant, mais une sale habitude que mon cerveau a pris depuis quelque temps…
Je t’explique !

Quelqu’un pourrait dire aux voisins de se taire, svp ?

Je vais te faire pénétrer dans l’univers nocturne d’une Cacahuète qui, en temps normal, fait des nuits de 6 à 7h en non-stop, mais qui, de temps en temps, a une espèce de vie nocturne parallèle.

En gros, ça donne ça (dialogue avec moi-même !) :

Oh la la j’ai bien dormi, je me suis endormie comme une masse ! 
Quelle heure il est là ? 

Ah bah merde mon tel a du bugé ! 
Ah non ! J’ai dormi…. 2h ! 

Mais qu’est-ce que c’est que ce bruit de moteur V8 ? 
Oh non ! C’est mon Ours…. 
Attends, si je lui caresse le dos… C’est pire ! 
Et si je le pousse un peu… Un peu plus fort…

Non non rien, rendors toi ! 
Mais en silence stp. Non ? 

Bon ok, je migre au salon avec couette et oreiller !
Et puis d’abord on dort aussi bien sur un petit matelas de 90. Je l’ai bien fait pdt 15 ans.
C’est quand même vachement moins grand que notre king size. 

Bon allez ! Dodo ! 

C’est quoi ce bruit ? 
T’as de la chance que je dorme pas le chat !

Allez, je profite d’être réveillée pour boire un verre d’eau. 
Et maintenant, au chaud sous la couette. 

Sympa le chat qui monte direct sans même une étape caresse.
Rappelle moi de t’ouvrir la porte la prochaine fois. 

Mmmm. 
Je suis bien là ! 

Bon en fait, non.
Et sur le côté gauche ! 
Ah bah non, pas mieux. 
Et sur le dos ? 

Tiens c’est marrant, je n’avais jamais remarqué que les lumières de dehors se reflétaient comme ça sur le mur… 

Ah bah c’est malin, j’ai envie de faire pipi maintenant ! 

Bon, allez, cette fois, c’est la bonne. 
Boire
 
Pipi

Extinction du cerveau ! 

Aaaaahhhh enfin !
Une douce torpeur s’empare de moi. Je suis bien. Je sens que je vais enfin do….

QUOI MAOW ?? 
Non mais tu te fous de moi là le chat ?

Bon alors, un peu de musique pour m’aider. 
Mais une playlist cool ! 
Me laisser porter par la musique, le top !

J’avais jamais remarqué que ce morceau était aussi sympa ! 
En mode dancing sur le matelas ! 

Oh puis quitte à être réveillée, allez, un petit tour sur le net ça peut pas faire de mal ! 
Ah ah ! Trop drôle cette vidéo ! 
Ah bah voilà que Miss Pinkette qui me tag sur des blagues nulles !
Elle doit pas dormir non plus.

Je vais être dans un état demain, je te dis pas ! 
Bon tant pis, je m’accroche, plus que 2h et j’aurais réussi à tenir toute la nuit sans dormir. 

Si ça pouvait le faire ce job !
J’espère qu’ils vont me rappeler comme prévu et que ça le fera ! 
C’est quand même THE job. 
Je suis trop contente. 

C’est pour ça en fait que j’arrive pas à dormir ! 
Je m’y vois déjà. 

Oui mais et si j’étais pas à la hauteur ? 
Et si je les décevais ? 

Ça se trouve ils vont avoir trouvé qlq1 d’autre, j’aurai même pas le poste ! 
Retour du syndrome de l’imposteur….

Non mais non ! Ça va le faire ! 
J’espère qu’ils ont une bonne machine à café… 
Non mais je délire là, j’ai même pas encore le poste. 
Et s’ils changeaient d’avis ? 

Et si… Si… 

[chuuuuut !] 

Mais qui a autorisé cette sonnerie horripilante à me raisonner dans les oreilles ?

Je suis à peu près sûre que tu t’es reconnue en partie dans cette description !
Bon, alors, sérieusement, qui a autorisé les voix dans ma tête à faire autant de bruit en pleine nuit ? 
Avec mon cerveau en mode boîte de nuit.
Et même pas besoin d’attendre une quelconque pleine lune pour que ça arrive !
Non, il suffit d’un tout petit grain de sable. Et pas de ceux sensés te faire dormir.

Off !

Mais alors, qu’est-ce qui fait qu’à certains moments, notre cerveau se met en surrégime et nous empêche subitement de vivre et de dormir ?
Pourquoi bloquons-nous sur des choses du quotidien que l’on ne pourra de toute façon pas régler dans la nuit ! 

J’ai eu la chance il y a peu, de croiser la route de Madame O.
Elle a pris le temps de m’expliquer énormément de choses sur le fonctionnement de notre mental et entre autre qu’il faut savoir le bâillonner, à grands coups de claques mentales s’il le faut, pour qu’il se taise et nous laisse en communion réelle avec ce que nous sommes.

Elle est à un tel niveau de conscience, qu’elle réussit à entendre le silence.
Dit comme ça, tu vas me répondre que je devrais aller me coucher et relire ma phrase après quelques heures de sommeil, ou arrêter de fumer les plantes pseudo médicinales que je pourrais trouver la nuit sur le Net.

Mais plus sérieusement, qui n’a jamais rêvé de pouvoir faire taire les petites voix incessantes qui tournent dans nos tête, en mode « t’es trop nulle ? », « pourquoi tu fais ça ? », « pourquoi t’as pas répondu ça ? », « si c’est facile, pourquoi tu n’y arrives pas ? », etc.

Surtout que ces phrases, assénées comme de l’acide, ne le sont pas par quelqu’un d’extérieur, mais bel et bien par nous-même.
Sans qu’on les contrôle, sans qu’on ne demande rien.
Et si on y regarde de plus près, on finit par croire tout ce qu’elles nous disent.

Et si on leur disait STOP ! Une bonne fois pour toute ?!
Si on réapprenait à être indulgent envers nous-même ?!

Nous ne sommes pas la nullité absolue que notre mental nous dessine de façon incessante.
Non, nous sommes de belles personnes, avec des imperfections humaines, corrigibles par nous-même lorsqu’on en prend conscience.

On a le droit de se dire « Tout est possible si on y croit ! » et d’y croire vraiment.
On a le droit de se dire « Je suis indulgente envers moi-même » et de s’autoriser à ce que tout ne soit pas parfait ou contrôlé.
On le droit de se dire « Je m’aime comme je suis » et de faire preuve d’un peu plus de compassion envers soi.

Cela ne va pas nous tuer ! Bien au contraire.

Si tout le monde faisait face à ce qui lui empoisonne la vie, de l’intérieur, si chacun se disait que ce qu’il reproche aux autres est peut-être bien une projection en miroir de ses propres peurs ou défauts, et si enfin, chacun ouvrait les yeux sur ce qu’il est réellement, en voyant ses qualités et en corrigeant ses défauts sans auto-flagellation excessive, nous serions dans un monde de pleine conscience de soi et de nos propres limites.
Nous ne chercherions pas à être toujours plus, toujours mieux, toujours, toujours, toujours !

Avant que tu ne t’enfuies en courant et en criant que la Cacahuète est définitivement barrée, repense sérieusement à ce que tu viens de lire.
Et lors de ta prochaine insomnie, lorsque les petites voix commenceront à déterrer des dossiers vieux de 10 ans en te demandant pourquoi à l’époque tu n’as pas choisis la pilule bleue et parler à la fille en rouge, demande toi si c’est vraiment ton cœur qui parle, ou juste ton mental qui cherche à t’empoisonner la vie.

Et rappelle toi que la nuit ne porte conseil que quand on dort !
Sur ce, je vais me coucher !

4 réponses sur “Et les poches sous les yeux en cadeau bonus !”

  1. Moi celui qui me tient éveillée la nuit je l’appelle mon GREMLINS et pour arriver à le faire taire la nuit. je l’engueule parfois oui direct ! et je lui dis OK je ne suis pas superwoman mais je fais des efforts, donc lâches-moi, déjà c’est pas l’heure mais en plus j’y arriverai un jour !!!

    1. 😂 😂 😂 J’adore le « Gremlins »! 😅 😅 😅
      C’est tellement ça !
      Et en plus si tu le nourris après minuit il se transforme en monstre 😉

      Ah la la ! Les Cacahuètes ont la vie dure !
      Et même si tu n’es pas superwoman, tu es une femme extra 😘

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *