Aujourd’hui je divorce !

Hello ma cacahuète !
Comment ça va chez toi ?
Comme tu dois t’en douter en lisant le titre de cet article, ma semaine a été quelque peu agitée.
Elle avait pourtant commencé par une soirée plutôt sympa…

Autodestruction programmée 

Monsieur Ours et moi passons peu de temps ensemble, comme la plupart des couples tu me diras.
C’est pour cette raison, que samedi soir nous avons essayé d’entraîner quelques noisettes et cocohuets dans notre sillage pour aller boire un coup tous ensemble, sans les enfants !

La soirée fut bénéfique, on a totalement déconnecté de notre rôle de parents et d’adultes qui travaillent, pour profiter du moment.

Mais va savoir ce qu’il s’est passé dans les cieux après ça pour que l’alignement des 12 lunes ne soit plus conforme, tout est parti en cacahuète !

Tout comme un volcan annonce son réveil tout proche en dégageant une épaisse fumée remplie de projectiles plus dangereux les uns que les autres, Monsieur Ours et moi avons vu notre harmonie se détériorer au fil des jours, pour finalement se transformer en un magma de lave incandescente, ne demandant qu’à jaillir à la figure de l’autre.

Et, à l’image des origines Siciliennes de Monsieur Ours, cela à fini comme le Vésuve : en éruption volcanique !

Cette fois-ci, pas de prise de pouvoir pour savoir qui est le chef.
Ben oui, le chef c’est moi !
Mais une totale incompréhension entre nous.
Nous étions comme possédés par une force extérieure qui ne voulait qu’une chose : nous séparer !

Et elle y est arrivée !
Durant 3h nous avons été officiellement séparés.

C’était juste le temps nécessaire pour finir de se balancer tout ce que nous avions sur le cœur, à la façon inconsciente du pilote de l’Enola Gay, lorsqu’il appuya sur le bouton qui libéra la bombe atomique au-dessus d’Hiroshima.

Tu as déjà vu les images du champignon atomique qui a suivi ?
Et bien ce fut la même chose chez nous, enfin entre nous pour être précise.

Nous nous sommes adonnés à une bataille en rang serré de reproches tous plus absurdes les uns que les autres. Cela fusait dans tous les sens.
Oui oui, tu as bien lu, j’ai écrit « tous plus absurdes les uns que les autres »

Même les filles n’y ont pas cru !
Je ne sais pas si nos arguments de massacre de masse étaient si peu crédibles, mais elles nous ont dit « vous nous direz quand vous aurez fini, nous on va jouer aux Playmobil ».
Sur le coup, on n’y a pas fait attention, continuant à se livrer une guerre sans merci à coup de « arrête de me dire que je suis belle » ou autre « mais pourquoi tu me laisses tant de liberté à sortir avec mes potes ? »

Oui tu vois, le malaise était profond !
Blague à part, pourquoi une telle violence s’est-elle subitement emparée de nous ?

La puissance du vaudou

Si après 3h épuisantes à vider nos sacs, nous nous sommes rendus à l’évidence que cela ne méritait pas un divorce, nous nous sommes tout de même demandé si derrière tout ça il n’y avait pas une raison toute aussi obscure.

L’image d’une espèce de sorcière du Bayou de la Nouvelle Orléans avec sa poupée Vaudou et ses aiguilles a effleuré mon esprit.
Du coup, ce fut purification de la maison et sacrifice rituel pour lever le mal.

Rassure toi, aucun poulet ni aucune pépite n’a souffert dans l’histoire !
Nous avons juste sacrifié un bout de la nuit à remettre les choses à plat pour comprendre ce qui nous était arrivé et ramener l’équilibre entre nous.

Mais qu’est-ce qui explique qu’un couple puisse tout à coup se mettre à mal ?

Surtout que notre leitmotiv est la communication ! Pas de secret, pas de tabou.
Mais alors, pourquoi en arriver à de tels extrêmes ?

Sans doute pour les mêmes raisons que tout ce dont je te parlais déjà dans de précédents épisodes de mes aventures : par manque de temps !
De temps pour soi, mais aussi pour l’autre. Pour être avec l’autre, pour l’écouter, pour le comprendre.

Il est tellement facile de rester dans son coin sans lever le nez pour voir que celui ou celle qui partage notre quotidien est lui aussi, enseveli sous ses problèmes ou sa routine.
Cela ne sert à rien de prendre du temps ensemble si on est juste côte à côte. Il faut savoir laisser tomber son armure pour que l’autre puisse approcher à nouveau.

Si être un couple signifie être une équipe, cela signifie surtout qu’il y a chez l’autre ce petit quelque chose qui a un jour enflammé notre cœur, qui fait qu’on a voulu tout partager avec cette autre personne.
Un peu comme 2 cacahuètes au sein d’une même coquille, prêtes à braver toutes les tempêtes et tous les séismes pour s’en relever plus fortes.

D’ailleurs, pour en finir avec cette éruption volcanique et rassurée les Cacahuètes qui ne me connaîtraient pas encore très bien : le lendemain j’ai eu droit, non pas à des fleurs, mais à un gâteau et une petite phrase « Je ne serai rien sans toi » qui a fini de ramener la paix entre nous.

Quand je te dis que c’est moi le chef !

Une réponse sur “Aujourd’hui je divorce !”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *