À même la peau

Hello ma Cacahuète !
J’espère que tu vas bien en ce beau matin d’hiver !
Comment ça “Chuuut ! C’est trop tôt !” et en plus t’as pris ton café….
Allez courage ! Je vais te redonner de l’énergie.

Telle une amérindienne

Enfin, quand j’aurai cicatrisé !

Alors non, il n’y a pas eu de glissade sur glace qui se soit fini aux urgences.
Pas même l’ombre d’un bleu !
Je suis restée sur mes 2 patins et sur la glace.
Mes Pépites, elles, n’ont pas pu résister à la tentation d’une bonne gaufre…
au chocolat !

N’empêche, tout le monde est ressorti entier.

Tu vas me demander “Mais alors, pourquoi cette annonce pleine de douleur ?
Parce que cette semaine, j’ai vécu un des moments les plus forts de ma vie !
Un moment digne d’une princesse.
Quel rapport avec la douleur ? il faut souffrir pour être soi !
Non non, rien à voir avec la beauté !
Juste l’accomplissement de son moi profond.

Quel est le rapport avec une princesse ?
J’y arrive !

Dans beaucoup de cultures, le passage à l’âge adulte, celui où tout petit garçon devient un mÂle qui se respecte, est soumis à un rituel de passage : soulever un tracteur à main nue, boire 150 litres de bière sans exploser ou se faire courser par un guépard pour savoir qui est le plus rapide.
Autant te dire que, dans ces tribus là, la croissance démographique n’est pas à son fort.

Personnellement, j’avais choisi un tout autre genre de rite.
Non, je n’ai pas décidé de devenir un Cocohuet.
Je me vois plutôt telle une amazone chevauchant son destrier, l’arc à la main… et le nez par terre.
Ben oui, ce n’est pas moi la cavalière de la famille.

Mais je m’égare !

Je te disais donc, qu’il y a une vingtaine d’année, lorsque je n’étais pas encore tout à fait une Cacahuète, j’avais pris la décision d’encrer à même ma peau ce qui me représentait.

Non, il n’y a pas de faute, je te parle bien d’encre.
Celle avec laquelle on forme ses plus belles lettres et ses dessins les plus mémorables.
Sauf que les choses ne s’étant pas passées tout à fait comme je l’aurais voulu, il aura fallu attendre cette semaine et toute la patience de l’artiste pour enfin y arriver.

J’avoue que la douillette qui sommeille en moi, n’a pas été en reste durant ces quelques heures.
Disons que c’était le niveau au dessus de celui dont je te parlais dans mon article sur les vampires.
Légèrement….beaucoup au dessus !

Mise en pratique…. échouée !

Comment j’ai fait pour tenir ?
Et bien je n’avais pas vraiment le choix.
C’est le problème quand on a des amis.
Des vrais amis.
De ceux à qui tu confies tes rêves, tes espoirs, tes angoisses.
Et qui répondent systématiquement présents à toute sollicitation de ta part.

Pourquoi est-ce un problème alors ?
Parce que je n‘ai pas pu me défiler !
Loin de moi l’idée de fuir mes peurs, mais j’avoue que leur présence avait quelque chose de rassurant.
Et puis honnêtement, vu les gabarits de mes Cocohuets et celui du tatoueur, je ne pense pas que j’aurais pu atteindre la porte pour m’enfuir.

En même temps, une princesse se doit d’avoir des gardes du corps, non ?!

Bien que pour le coup, ils soient plus venus pour s’assurer qu’effectivement je ressortirai bien de là avec le fameux “encrage” dans la peau.
À croire qu’ils en avaient marre de m’entendre en parler sans que je n’ose franchir le pas.
L’un d’eux m’a même menacée de me ligoter à la table s’il me venait l’idée de me défiler.

Non mais oh ! Est-ce comme ça qu’on traite une princesse ???

Et puis d’abord je te rappelle que j’ai suivi une formation de gestion de la douleur, donc, je vais gérer !

Euh…

Tu le sens passer ce silence pesant ?

Oui bon ok, je n’ai rien gérer du tout, et telle la Miss “princesse” Cacahuète que je suis… j’ai fait un petit malaise.
Non pas un façon main sur le front telle une vierge effarouchée soudainement effrayée par le loup qui sort du bois.
Mais plutôt, un façon “j’ai un peu chaud là… on peut faire une pause ?” 
Quoi on a commencé il y a à peine 10 minutes ?

Oui ben voilà quoi !

Il va se calmer le Cocohuet au fond oui ?!
Heureusement que ‘Za n’était pas là, sinon ils auraient été 2 à rire.
Et puis d’abord, prends plutôt exemple sur Mister T !
Cocohuet au grand coeur, qui lui, à joué les chevaliers servants, LUI !

Je râle, mais sur ce coup-là, je dois avouer que j‘étais bien contente de les avoir à mes côtés.

Et qu’est-ce que ça fait ?

Tu vas me demander ce que ça va changer à ma vie ?
Tout ! Et rien !
Ça aurait été trop facile sinon, tu penses bien.

Je te l’accorde, en soi, ça ne change rien dans ma gestion du quotidien.
Je ne vais pas devenir une autre parce que j’ai mes symboles qui me collent à la peau.
Je ne vais pas non plus subitement me transformer en un être irrésistible ou totalement farfelu, je le suis déjà un peu, et je te laisse choisir lequel des 2 tu préfères voir.
Non, c’est vrai, j’aurais pu m’en passer.

Mais pour autant, ça change tout !

Lorsqu’on a un projet qui nous tient à coeur, véritablement, il est important de pouvoir le mener à bon port.
On ne peut pas vivre toute une vie sans tenir compte de ce qui nous anime vraiment.
Pour certaines Cacahuète, ce sera un besoin d’évasion et de tour du monde, pour d’autres ce sera l’accomplissement d’un rêve, d’un projet de vie.

Je suis plus dans ce second cadre.
Je ne  me voyais pas arriver au bout de ce chemin sans avoir valider mes étapes.
Je n’aurais pas pu enchaîner avec la prochaine vie sans être passée par ce rituel.
Et lorsque je regarde en arrière, je m’aperçois que ces symboles me suivent depuis longtemps. 

Miss Cacahuète herself !  ;-)
Un petit bout de moi !!! Miss cacahuète herself

Alors non, ma Cacahuète, je ne suis pas en train de te dire que tu dois toi aussi te faire tatouer.
Je te dis juste que dans cette vie, il faut faire ce qui te semble juste et ce qui te tient à coeur.
Bien sûr certains projets méritent d’être réfléchis plus longtemps que d’autres.
Mais si tu as en toi, cette petite chose qui te fait vibrer, qui te fait briller plus fort, alors il faut y croire et le développer.
Mais le plus important, c’est de le faire pour toi-même. 

Au début de cet article, je te parlais d’accomplissement de son moi profond et d’énergie à transmettre.
As-tu déjà remarqué que lorsque tu t’accomplis vraiment, tu as un regain d’énergie qui te donne envie non seulement de recommencer, mais aussi de transmettre cette énergie nouvelle.

C’est ce qu’on appelle “être alignée” !

Tu sais, lorsque ce tu penses, dis et fais sont en accord, et surtout lorsque tout cet ensemble est en parfait accord avec ce que tu es au fond de toi, ce vers quoi tu tends.
C’est dans ces moments là, oh combien précieux, que tu vas sentir en toi cette force, cette lumière dont je te parle souvent.

Ce sont des instants, non seulement à privilégier mais surtout à entretenir.
Tu serais même surprise de voir à quel point la vie peut t’ouvrir des portes lorsque tu es alignée.
Ces mêmes portes qui jusque là restaient fermées sans que tu ne comprennes pourquoi.
Et le plus beau, c’est que certaines s’ouvrent sur des choses inespérées, auxquelles tu n’aurais même pas oser rêver jusque là.

Tu as du mal à y croire ?
Alors essaye : réalise toi !
Ose !
Vis !
Savoure !
Tu verras, le bonheur c’est contagieux.

Cet alignement je le vis en ce moment même.
Et ce rituel que j’ai franchi cette semaine, au final avec une certaine fierté, ne fait que confirmer tout ça.
D’ailleurs, dans mon alignement actuel, j’ai un service à te demander.
Oui oui, à toi ma Cacahuète !
J’aurais besoin que tu me racontes ce qui te rend vraiment heureuse, ce qui te fait te sentir toi-même.

J’attends de pouvoir lire tes commentaires.

Et si tu es ok, je te solliciterai plus tard, pour un projet qui me tient vraiment à coeur.
Parce que ce blog est un petit bout de la Cacahuète qui ne demande qu’à se développer, mais ce n’est pas le seul petit bout de moi… 
Mais je me ferai un plaisir de te parler de tout ça prochainement !

21 réponses sur “À même la peau”

  1. Pour info, moi c’est la farfelue que je préfère, mais j’aime bien l’autre aussi 😉
    Ce qui me fait vibrer, sentir vivante, c’est quand j’écoute de la musique, dans un concert, au milieu de la foule. Dans la fosse quoi…comment ça, j’ai plus l’âge ???? Sentir l’energie de tous , pour moi il n’a y pas plus kiffant, ça me file le frisson.
    J’adore te lire, continue ma belle 😘

    1. Merci Alex !
      Comment ça t’as pas l’âge ? Bien sûr que si !!
      Je suis comme toi ! La musique est essentielle à ma vie, sans ça je ne peux plus respirer…
      Bon ok, j’exagère mais pas sur la musique !

      Tu sais quoi ! On se fera des concerts ensemble 😘

      Reste telle que tu es ! Et merci de me suivre dans les aventures 😉

  2. Alors pour info j’adore cet article il est beau et plein de tendresse. Une bulle de bonheur à lire. Différents des autres mais tellement vrai.
    Moi ce que j’adore c’est me poser et lire un bon bouquin ou mettre de la musique et faire des activités manuelles c’est simple mais c’est nécessaire à ma vie.
    Tu as du talent continue d’écrire.

    1. Merciiiii !
      Ma Belle R. ton commentaire me touche bcp !

      Oui tu as raison, il n’y a parfois pas besoin d’aller chercher le bonheur très loin 😉

    1. Alors danse !
      Fais de ta vie une valse et entraîne dans ton sillon ceux qui voudront partager cette joie de vivre.
      Et surtout, continue de pétiller ma belle 😘

    1. Merci Greg !
      C’est un vrai plaisir de partagé tout ça avec toi et les autres Cacahuètes/Cocohuet !

      Mais dis moi, qu’est-ce qui fait ton bonheur toi ?

  3. Ta plume m’étonne de jour en jour et pourtant te sentir renaître est un vrai plaisir.
    Pour ma part, ce qui me fait ,vibrer c’est vivre chaque instant à 100% en étant capable d’alterner activités avec ma famille ou seule et détente.
    Profiter de la vie tant que je peux le faire.

    1. Merci pour ces jolis compliments sur ma plume !
      Je suis toujours surprise et émue de les lire.

      Tu as raison, la vie est un cadeau qu’il faut savourer chaque jour.
      Alors profite bien, seule ou avec ta jolie tribu. 😘

  4. Savoir les miens en sécurité quitte y laisser ma peau et/ou de celui en face
    Quitte à laisser la sienne pour préserver mes louveteaux!
    Partager des moments de bonheurs avec ceux que j’aime
    Gravir la montagne de ma vie afin d’y planter mon drapeau à son sommet! 🖕 je sais je devrais penser à mettre un autre logo sur mon drapeau mais bon pour le moment c’est celui là que je mettrais !!
    Sans pour autant oublier de tendre la main à ceux qui en ont besoin quand je le peu!!

    1. Et oui tu as raison, c’est aussi ça le bonheur, se savoir en paix et savoir les notres en sécurité et en paix également.

      Les belles âmes changeront le monde ! 😉

      1. Changer le monde je sais pas!!
        Mais apporter quelques rayons de soleil à ceux qui en ont besoin quand on le peut!
        De voir des sourire sur des visages et des leurs de d’espoir renaître dans des yeux tristes! C’est déjà un très bon début à mon niveau!
        Une seule chose compte la meute!
        Je sais que je ne changerais pas le monde !
        Car pour changer il faut que le monde accepte de changer!
        Que la base des choses soit remise en place!
        Mais c’est un très long débat que je ne vais pas commenter plus ici!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *